Bouteilles à vin
INTERROGEZ > Bouteilles à vin

La bouteille à vin : une évolution fonctionnelle de la forme

Paul-Gaston L’ Anglais

Si les processus de vinification du raisin sont connus et maîtrisés depuis quelques millénaires, il en va différemment pour le vieillissement en bouteille, qui date d’à peine quatre siècles. Jusqu’aux années 1660, le vin était expédié et conservé dans des fûts en bois de capacités variées dans la plupart des pays producteurs, bien que certains recouraient, notamment pour les vins blancs produits le long de la portion allemande du Rhin, à des petits contenants en grès cérame.

Isolés sur leur île, les verriers anglais redécouvrent alors un matériau ancien, aux possibilités multiples et sous-exploitées : le verre. Les hautes températures atteintes dans leurs fours alimentés au charbon minéral permettent la production d’un verre résistant dont la couleur noire, causée par les vapeurs du combustible, va assurer sa notoriété mondiale. La bouteille à vin est née. Encore faut-il l’adapter aux caprices de son contenu!

Les contenants de grande capacité en bois ont comme défaut commun de laisser pénétrer un peu d’air chaque fois que du vin en est tiré, ce qui l’oxyde graduellement et finit par le transformer en vin aigre, impropre à la consommation. La bouteille en verre pouvait, quant à elle, être soufflée en formats beaucoup plus petits, de 300 à 1000 ml, soit l’équivalent de la consommation individuelle au cours d’un repas.

Qui plus est, on découvrit que certains cépages de vin rouge de qualité se bonifiaient après avoir reposé quelques années en bouteille de verre. Toutefois, le contenant se doit d’être parfaitement scellé, et cet incontournable va forcer les verriers à rivaliser d’ingéniosité afin d'y parvenir. Ils vont modifier la forme de la bouteille aux 20 ou 30 années, et de ce fait, le mode d’entreposage du contenant, pour s’assurer de la parfaite étanchéité du bouchon. D’abord entreposée cul par-dessus tête, la bouteille est de forme globulaire et à long col. Son col est ensuite raccourci et ses parois se redressent, jusqu’à la mise au point de la forme parfaite au cours des années 1730, en France cette fois. C’est d’ailleurs depuis ce temps que la bouteille de vin est entreposée couchée.

La collection archéologique de référence d’artéfacts de Place-Royale renferme des exemplaires uniques de bouteilles qui rendent compte de cette évolution formelle s’étendant sur près d’un siècle et dont l’aboutissement nous est encore profitable en 2016!

Bouteille à vin
Photos par Alain Vandal et Émilie Deschênes pour PàC

Séquence chronologique de la morphologie des bouteilles à boisson alcoolisées (bouteilles à vin)

© MCC/LRAQ, photos Jacques Beardsell, 2015.