Emballage d'artefacts
EN COULISSE > Pratiques et astuces >Comment réduire les risques dans une réserve

Comment réduire les risques
dans une réserve

Mauvaise manipulation des artéfacts, vol, vandalisme, dégâts causés par l’eau, par le feu ou d'une autre nature, exposition du personnel à des spécimens dangereux ou contaminés… Dans une réserve, il importe de protéger aussi bien les personnes que les artéfacts de toute atteinte dommageable.

Pour réduire de tels risques, diverses procédures de sécurité et mesures s'imposent :

  • limiter l’accès aux collections non exposées;
  • installer des systèmes d’alarme et de surveillance;
  • respecter les normes de conservation préventive;
  • appliquer les normes adéquates de manipulation;
  • inspecter régulièrement les bâtiments et les locaux;
  • définir un plan d’urgence en collaboration avec le personnel et d’autres partenaires, tels les restaurateurs, les policiers et les pompiers locaux, et comprenant un plan de sauvetage des personnes et des collections.
Hygromètre
Instruments de mesure assurant la conservation préventive des collections en réserve.
© Pointe-à-Calllière, photo Alain Vandal, 2016.

En cas de sinistre

Malgré toutes les précautions prises, l'imprévu frappe parfois… Le plan des mesures d’urgence démontre alors à quel point il est essentiel.

Une roulette facile à consulter, Les 48 heures qui suivent le sinistre sont primordiales, résume bien les étapes à suivre alors. On peut la commander à l'adresse www.ccq.gouv.qc.ca/index.php?id=84. Les professionnels du Centre de conservation du Québec peuvent également intervenir en tout temps lors d’un sinistre.

Roulette de sinistre
© Pointe-à-Callière, photo Aurélie Desgens, 2016.
© 2016 Pointe-à-Callière, cité d'archéologie et d'histoire de Montréal. Tous droits réservés.
Logo de ARCHÉOLAB